Comment réussir son investissement dans les parkings ?

parking

Les parkings peuvent être déclarés au même titre que le bien immobilier à l’administration fiscale. Le dispositif Pinel va s’appliquer à ces types de biens en offrant une réduction d’impôt au propriétaire.

Sujet a lire : Immobilier : comment calculer son retour sur investissement ?

La location et la déclaration du parking

Le but de l’investissement locatif est de se faire du bénéfice tout en tirant profit du gain procuré par la loi Pinel. La gestion de projet trouve ici son importance. Il faut penser à ce que le plafond du loyer prévu par ce dispositif ne soit pas dépassé. L’idée est alors de dissocier le logement et les parkings pour les louer sans plafond et à un prix plus intéressant.

Comme le logement, le parking constitue un bien immobilier. Il s’avère alors intéressant de le mettre en location à part pour plus de gain. L’achat pour louer est une possibilité. La rentabilité de cette opération dépend, dans ce cas, du bon choix du bien à louer acquis à crédit ou au comptant. Il est également possible de se choisir une SCPI parmi celles recommandées par les experts pour faire un placement immobilier locatif à long terme.

A lire également : Profitez de tout le confort avec un mobil-home neuf

L’investissement en loi Pinel dans les parkings

L’investissement dans les parkings, dans les garages ou dans les stationnements est prévu par la loi Pinel en vigueur depuis 2014. Cette loi a été adoptée pour inciter les propriétaires ou les acquéreurs à se lancer dans l’investissement locatif et à penser à sa rentabilité. L’acquisition de ces biens ou la rentabilisation de ceux-ci par l’investisseur en loi Pinel donne droit à un avantage fiscal.

La loi Pinel prévoit un plafonnement au m2 du loyer mensuel selon la zone du bien immobilier auquel s’ajoute un coefficient multiplicateur calculé en fonction de la surface du bien locatif. Le site officiel du gouvernement donne plus de détail à ce sujet.

La déclaration du bail des parkings en loi Pinel

La question est de savoir comment déclarer la location des parkings. La location de ces derniers fonctionne de la même manière que celle d’un logement vide. C’est pareil pour les garages, les stationnements et les boxes. Le bénéfice tiré de la location de ces biens constitue des revenus fonciers, et par conséquent doit être déclaré.

La location des parkings est régie par un régime fiscal spécifique. Ce type d’investissement permet d’encaisser un complément de revenu sur le long terme. Ce qui va nourrir peu à peu le patrimoine immobilier de l’acquéreur ou du propriétaire.

La fiscalité sur la location d’une place de parking

L’investissement dans la location des parkings et des places de stationnement est conditionné par une déclaration obligatoire du prix de revient au même titre que la location d’un logement ou d’une résidence. La mise en location des parkings suit la fiscalité d’un bien immobilier. Il s’agit de la taxe d’habitation, et de la taxe foncière. L’impôt sur le revenu s’applique sur les loyers perçus.